L’ÉLÉMENT DU DÉCOR


“ Loin que mon corps ne soit pour moi qu’un fragment de l’espace, il n’y aurait pas d’espace pour moi si je n’avais pas de corps”, écrit Merleau Ponty.

Notre relation à l’espace passe en effet en priorité par le corps qui nous donne une connaissance, non pas illusoire, mais vécue de l’espace.

Cependant, chez nous, dans notre environnement immédiat, de nombreux lieux possèdent une fonction pré-établie, logiquement “interdite” à la présence du corps. Qui irait se plier en quatre dans un placard ou dans une machine à laver pour les appréhender ? C’est ce que nous voulons expérimenter à travers ces auto-portraits : découvrir autrement nos espaces familiers que l’on croyait jusqu’ici bien connaitre, en les “habitant” par le corps tout entier.

N’est-ce pas là la découverte de l’espace vu différemment, donc d’un nouvel espace ? 

Footer Text - Copyright Information
Using Format